VIVRE EN COUPLE MAIS CHACUN CHEZ SOI

Ils s'aiment, mais ne vivent pas ensemble. Que ce soit par désir de liberté ou par refus de vivre en famille recomposée, de plus en plus de couples font ce choix. Une femme nous raconte.

en couple chacun chez soi 608 v
Isabelle avait déjà cinq enfants d'une précédente union lorsqu'elle a rencontré Diaba, un Africain originaire de Guinée. «Il était ici en voyage d'affaires, quand nous sommes devenus amants. Comme je sortais d'une relation de 16 ans et que j'avais plusieurs enfants, je n'avais pas envie de m'installer avec un homme pour vivre les aléas d'une famille recomposée. De toute façon, il n'a jamais été question de vivre ensemble. On n'en a jamais parlé, même quand on a eu notre garçon, il y a 8 ans.»
Le psychologue François St Père, spécialiste de la thérapie de couple et médiateur familial, constate que de plus en plus de personnes séparées choisissent de vivre une nouvelle relation, chacun chez soi. Conscientes que la recomposition familiale comporte de multiples défis, elles préfèrent fréquenter leur conjoint. «Un choix qui n'est pas pour tout le monde, souligne le psychologue. Il faut avoir une grande confiance en soi et en l'autre pour accepter de ne pas se voir tous les jours. Certaines personnes ne tolèrent pas la solitude ou vivent trop d'insécurité sur le plan affectif pour vivre ainsi.»
Élément clé: la confiance
«Il faut une certaine maturité émotive pour vivre loin l'un de l'autre, croit Isabelle. Depuis que je suis avec Diaba, j'ai changé ma conception du couple. Quand on me demande s'il est fidèle, je réponds que je ne veux pas le savoir. Il ne me pose pas de questions et je fais de même. L'idée d'un couple fusionnel qui serait au centre de mon existence ne m'intéresse plus. Mon conjoint est une relation significative parmi tant d'autres, comme le sont mes enfants, mes parents et mes amis. Je l'aime, mais il n'est pas le centre de ma vie!»
Mais ce mode de vie est-il possible pour un couple qui veut un enfant? «Quand un couple se sépare, les enfants vivent la garde partagée et s'adaptent, lance Isabelle. Notre fils a des parents qui s'aiment, mais qui n'ont jamais vécu ensemble. Il ne connaît pas autre chose. À l'occasion, son père vient vivre avec nous pour une période de un ou deux mois. Quand il retourne chez lui, on est tous très heureux de reprendre notre routine. Mon fils le premier!»

Version originale sur vitamagazine.ca
Par
Danielle Verville
Photos
Istockphoto
A lire 

Posts les plus consultés de ce blog

MON MARI ADORE PORTER DES VETEMENTS DE FEMME

Ces femmes qui aiment le sexe

CITATIONS CELEBRES QUI DONNENT ENVIE DE FAIRE L'AMOUR