POURQUOI JE REPOUSSE LE MOMENT DE ROMPRE ?

En deux mois, j'ai bouleversé ma vie pour rejoindre une femme. Mais je ne ressens plus vraiment d'amour pour elle, maintenant que je suis à ses côtés. Est-ce par lâcheté ou par peur de la blesser que je repousse notre séparation ? Comment être sûr que c'est bien ce que je désire ? Stéphane, 30 ans


Bien évidemment, vous seul pouvez découvrir la réalité de votre désir pour cette femme. Voici néanmoins deux pistes de réflexion qui pourront vous aider à mieux comprendre ce qui se joue en vous en ce moment.
Une rencontre amoureuse, un coup de foudre, se produit souvent quand on traverse une phase de bouleversement interne, quand on se sent prêt à changer de vie, quand on est en attente d'un ailleurs. La personne aimée sert de "tremplin" vers un nouveau destin... C'est le moteur affectif, le coup de pouce inattendu, qui va nous aider à renoncer au passé et à regarder vers l'avenir avec confiance. L'amour sert de révélateur à nos désirs de mutation. C'est une révolution profonde qui est en marche et on ne le sait pas.
On tombe amoureux parce que l'autre nous ouvre la porte d'un nouveau royaume où tous les possibles dont on rêvait vont pouvoir se concrétiser. Du moins c'est ce qu'on s'imagine. Tout cela se joue à un niveau inconscient, on ne peut programmer ni les coups de foudre, ni les rencontres décisives... Vous avez bouleversé votre vie grâce à cette femme, peut-être était-ce là le but caché de cette passion ?

Autre hypothèse plausible : l'idéalisation sur laquelle s'était construite votre passion ne fonctionne plus. Une fois aux côtés de cette femme merveilleuse, que vous aviez fantasmée, vous réalisez que cette déesse n'est qu'une simple mortelle, avec des défauts et des failles, comme tout le monde ! Vous devez renoncer à l'illusion d'avoir rencontrer "l'unique, la plus que parfaite qui va combler tous vos manques " et vous contenter d'un être de chair et de sang imparfait et limité ! Pas facile de faire le deuil de ses illusions ! C'est pourtant le seul moyen de passer d'un amour virtuel et irréel à un amour vrai et sincère. Il est certes beaucoup plus difficile d'aimer une femme telle qu'elle est plutôt que telle qu'on voudrait qu'elle soit ! Mais l'amour n'est pas d'essence divine.
Alors... A vous de composer avec le réel !
Catherine Marchi, psychologue clinicienne, est diplômée de l'Université René Descartes Paris V.

Posts les plus consultés de ce blog

MON MARI ADORE PORTER DES VETEMENTS DE FEMME

Ces femmes qui aiment le sexe

CITATIONS CELEBRES QUI DONNENT ENVIE DE FAIRE L'AMOUR