IDEES RECUES : QUI EST LE PLUS SEXY : UN MARI OU UN AMANT ?

Un amant est-il plus sexy qu'un mari ?

Le terme « amant » spécifie, sans ambages, que la relation est de nature sexuelle. Il serait tout de même curieux de se choisir un amant autrement que sexy, c’est-à-dire sans pouvoir d’attraction sexuelle. Eh bien, oui, oui, oui ! Même pas très beau, un amant est délicieusement sexy !
Est-ce dû à sa voix, à son regard, à ses traits, à sa puissance, à sa douceur, à son écoute, à son odeur, à sa dextérité, à sa lascivité ou encore à l’arrogance de son désir ? Le fait est qu’il est sexy. Si bien que la femme séduite, toute à son enthousiasme, est capable de témoigner d’une énergie sans bornes. Elle se retrouve prête à changer son regard sur elle, à aimer même ce qui ne lui ressemble guère, à souffrir de la frustration d’une absence au quotidien, à enfreindre la morale, à contredire ses engagements. C’est dire !

Ce qui interroge dans cette idée reçue, c’est cette notion de comparaison qui oppose le mari à l’amant. Faut-il entendre que le premier serait moins sexy pour justifier le besoin du second ? Le mari, cause de l’infidélité de sa femme ? De telles suppositions nous permettent de mieux comprendre une part de la violence ressentie par l’époux trompé, imaginant le regard que la société pose sur lui : les ébats adultérins de sa compagne témoigneraient aux yeux de tous de l’absence chez lui de virilité et de sex-appeal.
Mais alors un amant contiendrait-il donc tant d’érotisme et de virilité que cela justifierait une telle prise de risques chez la femme ? Ou ne serait-ce pas plutôt une recherche personnelle de celle-ci, la curiosité d’un ailleurs, d’un autrement qui fait le regard velours sur cet homme, quels que soient ses défauts… y compris de virilité ?
Comment imaginer la qualité érotique d’un individu sans y entendre sa propre quête, ses fantasmes, tissant la relation ainsi nouée de concert ? Par ailleurs, oublierions-nous que ces amants « irrésistibles » sont, pour nombre d’entre eux, des maris, justement ?

Plutôt que « mieux qu’un mari », l’amant est en réalité simplement « autre ». Il offre à sa maîtresse un regard nouveau sur elle-même et son érotisme. Cet homme gonflé d’élan conquérant l’autorise à incarner des désirs jusque là refoulés, pendant que le mari incarne le « devoir ».
Ainsi l’érotisme d’un couple s’élabore dans la rencontre, le projet qu’il se donne et la liberté qu’il s’octroie. C’est dans le mouvement des regards que nous posons les uns sur les autres que s’embrase ou s’éteint l’attirance sexuelle. Hiérarchiser la capacité érotique de deux hommes informe davantage sur le besoin de la femme de cliver sexualité et vie sociale que sur le sex-appeal réel et respectif de ces hommes.
Bien entendu, le mari peut s’interroger sur l’endormissement de sa conquête sexuelle au sein de son foyer, alors qu’il ne manque pas de s’évaluer dans le regard des autres et de jouer de sa séduction, en toute innocence, à peine sorti de chez lui.

source : psychologies.com
Autre article :

COMMENT LES HOMMES VOIENT ILS LA FEMME IDEALE

Posts les plus consultés de ce blog

MON MARI ADORE PORTER DES VETEMENTS DE FEMME

Ces femmes qui aiment le sexe

CITATIONS CELEBRES QUI DONNENT ENVIE DE FAIRE L'AMOUR