FAIRE L'AMOUR DANS L'EAU PEUT ETRE RISQUE



Le soleil, les paysages paradisiaques, la tièdeur de l'eau... Les vacances mettent les sens en éveil et donnent envie de prendre du plaisir partout. Et pourquoi pas dans la mer ou à la piscine. Mais est-ce bien raisonnable ?

Pourquoi faire l’amour dans l’eau nous excite tant ? « Cela donne l’impression d’une transgression, puisque le sexe ne s’y réalise pas habituellement. Mais aussi d’un retour à quelque chose de sécurisant, rappelant le séjour dans le ventre de la mère. » explique le sexologue Antoine Spath. Contrairement à l’univers dans lequel on évolue, où nos corps pèsent lourd, l’eau permet de s’oublier. « On a moins la pression du poids, le corps est moins présent puisqu’il flotte lorsqu’il est en immersion dans l’eau » ajoute-t-il. L’eau permet donc une plus grande liberté de mouvements, plus de souplesse et de légèreté. D’ailleurs, même le Kama Sutra propose depuis peu une version aqua.
Alors, comment faire l’amour dans l’eau ? Sur les marches d’une piscine, ou sous la douche... Tout est possible, à condition d’aimer se baigner. Une relation sexuelle engage le corps, le met à l’épreuve. Or, « flotter rend la chose moins intimidante. La rencontre s’y fait plus délicatement », la perception du sexe change. Le liquide permet aussi de gommer la pudeur en rendant les corps flous. Les femmes y sont notamment plus libérées. Mais dans la réalité, l’acte est-il plus agréable ? « Non, répond le sexologue, l’eau n’a pas de réelle influence physique, mais davantage psychologique sur le plaisir. »
               Attention aux microbes
En revanche, le sexe aquatique peut avoir des effets négatifs sur le corps. Le chlore, contenu dans les piscines est le meilleur ami des mycoses. L’eau est porteuse de microbes qui sont inoffensifs pour la peau mais qui s’avèrent très agressifs pour les parties intimes. « Le sel de mer est très acide et peut causer des brûlures » ajoute le sexologue. Les infections urinaires sont fréquentes à la suite de rapports sexuels dans l'océan, principalement chez les femmes. L’eau salée a tendance à supprimer la lubrification naturelle et peut entraîner une rupture du préservatif et des risques accrus de MST.
Un autre risque à prendre en considération : le délit d'exhibitionnisme. Des yeux heurtés pourraient vous valoir 15.000 euros d'amende, voire une condamnation d’un an à la prison. Une dernière solution, certes plus conventionnelle ? Faire l’amour dans l’eau propre et douce du bain... Mais restez prudents : une baignoire étriquée peut faire des blessés.

Par Jane Roussel pour le Figaro.fr

Posts les plus consultés de ce blog

MON MARI ADORE PORTER DES VETEMENTS DE FEMME

Ces femmes qui aiment le sexe

CITATIONS CELEBRES QUI DONNENT ENVIE DE FAIRE L'AMOUR