25/03/2017

La lingerie pour les hommes : Virile ou féminine ?

La lingerie pour les hommes : Virile ou féminine ?
La lingerie a son histoire ! Dans un premier temps uniquement utile, elle est ensuite réservée aux femmes, symbole de féminité ! Aujourd'hui la lingerie a bien évolué et les hommes trouvent leur bonheur dans des gammes très masculines ou d'autres très féminines ! Chacun peut y trouver son bonheur en fonction de son style et de ce qu'il souhaite mettre en valeur. Jeux de matières, de transparence, de coupes zipées ou ajourées, petit tour d'horizon de la lingerie pour les hommes !






La lingerie pour les hommes, c'est pour qui ?
Pour tous les hommes ! Féminins et masculins. Les collections et les gammes sont aujourd'hui bien assez étayées pour trouver son bonheur quelles que soient nos inspirations et aspirations !
Les hommes féminins trouveront toute la lingerie féminine, jeux de dentelles, tulle, transparences, coupes ajourées, jarretelles etc, mais à leurs mesures ! Comme la collection Sissy de secretdedame.com.
Pour les plus masculins, des collections comme NOIR, créateurs de lingerie et vêtements sexy wetlook, en PVC de haute qualité, met bien les formes masculines en valeur en leur donnant du volume et en moulant parfaitement la silhouette !

La lingerie pour les hommes, ça se trouve où ?
Nous n'avons que très peu de boutiques en France, cela ne s'est pas encore beaucoup démocratisé, pourtant la lingerie pour homme fleurit chaque jour davantage sur internet, il ne faut pas hésiter à faire ses recherches et découvrir ce que proposent ces sites bourrés de surprises !

Pour quelles occasions ?
Pour tous les jours ou les occasions spéciales !
Pour tous les jours pour se faire plaisir, se sentir sexy dans ses sous-vêtements quand on fait attention à son apparence ou qu'on veut l’améliorer pour se mettre en valeur !
Ou pour une occasion spéciale, pour faire plaisir à son partenaire, le surprendre, le captiver, raviver ou conserver la flamme !

















18/03/2017

Ces femmes qui aiment le sexe

Les femmes aiment-elles moins le sexe que les hommes ?



Parmi les idées les plus répandues, celle de la femme frigide et l'homme toujours en demande est la plus courante. Pourtant, il semblerait dans une société ou la sexualité est quelque chose de moins en moins tabou et donc de plus en plus assumé, que la femme arrive à y trouver sa place  et même tout aussi bien, voire pourquoi pas plus que l'homme ! Education, image, messages véhiculés font de cette idée répandue une idée de plus en plus désuète ! La femme d'aujourd'hui a davantage un rapport égal à sa sexualité que les hommes et celles qui le revendiquent nous l'expliquent très bien :

Une chanteuse a d'ailleurs écrit un post à propos de cela, dans lequelelle comparait le sexe à la musique ou la nourriture, comme des plaisirs à explorer. Elle explique par ailleurs qu'elle avait peur d'écrire à propos de son gout pour la sexualité contrairement aux articles qu'elle avait écrit sur les deux précédentes passions, par peur de son image, du jugement. Puis elle s'est rendue compte qu'elle souhaitait pouvoir assumer ses idées et ses passions. Elle écrit donc plusieurs points très intéressant.

Le premier est pour elle la distinction importante entre l'amour et le sexe, et en ce sens elle nous offre la magnifique image du croissant et du café, si les deux vont mieux ensemble, ils peuvent parfaitement être consommés séparement. Ainsi deux personnes qui ne s'aiment pas peuvent s'offrir du plaisir tandis que deux personnes peuvent s'aimer sans que cela ne se traduise par le plaisir charnel.

Le deuxième est pour elle l'occasion de supposer un monde dans lequel une femme était éduquée en totale harmonie avec sa sexualité, qu'on lui apprenne à se respecter, qu'on l'encourage à explorer ses envies et ses désirs, sans qu'aucune pub ou pression sociale ne la juge mais qu contraire l'incite à découvrir son corps et à experimenter ses choix. Une société dans laquelle l'agression sexuelle ou verbale à ce sujet seraient non présents. Il semblerait que dans ce contexte, oui, les femmes aimeraient autant le sexe que les hommes.

Dans son troisième point, elle explique que les femmes qui aiment le sexe ne sont pas des salopes. Elle explique que les salopes sont des personnes qui sont prêtes à s'offrir au premier venu contre de l'attention, de l'argent, ou autre. La salope a donc un rapport de monnaie d'échange avec le sexe. La femme qui aime le sexe, aime juste le sexe, sans pour autant sauter sur tout ce qui bouge.

Dans son quatrième et son cinquième point, elle explique que le sexe n'est pas dangereux. Qu'il faut arrêter de diaboliser la sexualité. Si on arrêtait d'élever les femmes dans l'idée que le sexe est sale, amoral, dangereux, la question des différences hommes/femmes sur la libido n'existeraient pas comme elle existe aujourd’hui. Prendre sa voiture est dangereux, au même titre que d'avoir une relation sexuelle, qu'on aime ou non le sexe, tout le monde peut attraper une maladie, ou ne jamais en avoir.

Et dernier point important, aimer le sexe ne veut absolument pas dire l'aimer avec tout le monde. Ni coucher avec tout le monde. Nombre de femmes, lorsqu'elles assument ouvertement aimer la sexualité, se retrouvent harcelées lourdement par des mâles qui entendent que la porte est ouverte. Or, elle ne l'est pas. Aimer le sexe, n'a rien à voir avec coucher facilement. Les femmes qui aiment le sexe choisissent leur partenaire, aiment qu'il y ait un complicité, un échange.


Tiré d'un texte sur Carsie Blanton
Anais pour Secretdedame.com

11/03/2017

Les sexologues disent tout : un tiers des français seulement comblé sexuellement !

Les sexologues disent tout : un tiers des français seulement comblé sexuellement !




Alors qu'à l’époque, on consultait rarement et en majeure partie pour des problèmes de vaginisme ou d'éjaculation précoce, on entre aujourd'hui dans une ère du stress avec d'autres symptômes et comportements qui en découlent. Les femmes se plaignent plus, les hommes se laissent convaincre et les plus jeunes osent plus facilement consulter dans une démarche constructive. Montée du féminisme, pression de la performance, image d'un couple parfait à la vie sexuelle épanouie, tant de messages et de mouvements qui affectent tous les couples, si bien qu'un tiers seulement des français seraient comblés sexuellement, un autre tiers, compterait au moins un des deux partenaires insatisfait et un dernier tiers n'aurait pas ou plus de relations sexuelles. Pour quelles raisons consulte-ton aujourd'hui et quels types de problèmes sexuels nouvellement rencontrés amènent à consulter un sexologue ?

Des femmes qui osent aborder la sexualité et des hommes de plus en plus stressés

Quand l'image d'un couple réussit comprend maintenant une entente sexuelle et un désir sexuel irréprochables, les problèmes commencent à se poser lorsque le couple se questionne sur sa normalité. A l'époque, les femmes consultaient généralement pour le vaginisme, cette contraction des muscles vaginaux qui rendait la pénétration impossible, et les hommes pour l'éjaculation précoce ou les troubles de l’érection, aujourd'hui il semblerait que c'est l'absence ou la diminution du désir sexuel au sein des couples qui est le mal ambiant.
Les femmes, étant de plus en plus déculpabilisées par rapport à la sexualité et la consultation de professionnels se démocratisant, celles-ci sont de plus en plus à l'aise avec leur corps et leurs relations sexuelles. Quant aux hommes, l'arrivée notamment du viagra a permis de résoudre beaucoup de problèmes de l'ordre de la confiance en soi et des capacités en terme d'érection.
Le problème du siècle devient donc surtout la baisse du désir qui n'est pas une fatalité mais un problème relationnel. Prenez par exemple un couple qui vient d'avoir un enfant et perd toute libido, la femme, se sentant mal dans sa peau et l'homme ne comprenant pas l'importance du changement, la communication risque souvent de rompre et s'en suit une frustration et un sentiment négatif envers l'autre. Il faut apprendre à cultiver et apprivoiser le désir, dans une société où on pense que la sexualité va avec l'amour et que tout se fait naturellement. Or, certains couples ne s'ennuient jamais sexuellement, ils se réinventent, et d'autres subissent le temps en pensant que c'est leur couple le problème, et c'est là qu'il ne faut pas hésiter à consulter pour comprendre et se faire aider.

On voit également, avec cette tendance de baisse de désir sexuel, émerger de plus en plus de couples ne consultant pas, ne plus avoir de relations sexuelles du tout, par choix, ou par problèmes physiques comme une impossibilité à être en érection. Certains ont des relations charnelles par les caresses, d'autres vivent platoniquement le couple. Mais une nouvelle tendance est apparue qui est celle de la reproduction sans relations sexuelles. Des couples ne désirant faire l'amour mais désirant un enfant. On les appelle les « couples blancs » comme on pourrait parler de mariage blanc.

Beaucoup plus de femmes également consultent pour une incapacité d'avoir un orgasme, il s’agit tout de même d'une femme sur deux.
Ce qui est flagrant et plutôt positif, c'est de voir qu'hommes et femmes consultent beaucoup plus et que les sujets se banalisent pour laisser de côté la honte et le stress et trouver des solutions à deux à l'aide d'un sexologue. Surtout dans une époque marquée par l'image de la performance, notamment sexuelle et qui amène de plus en plus d'hommes à consulter pour éjaculation précoce, baisse de désir et problèmes d’érection, de plus en plus jeunes.


Sources complètes : http://www.psychologies.com

06/03/2017

Je m'investis trop dans ma relation par rapport à l'autre

Résultat de recherche d'images pour "photos de couple sans droit"

Je m'investis trop dans ma relation par rapport à l'autre


Beaucoup de personnes, en majorité des femmes, se sentent terriblement seules en couple de part la sensation d'un autre qui ne s'investit pas de la même manière et qu'on juge insuffisante pour quelqu'un censé aimer. Pourtant, ce qui déroute, c'est le discours du partenaire assurant de ses sentiments et les preuves qu'ils sont capables de déployer pour montrer leur attachement. Mauvaise communication, éducations différentes, visions du couple déformée, problèmes de confiance en soi mal gérés, comment se sentir épanoui quand on a l'impression d'enchaîner les relations tristes et désastreuses dans un manque d'équilibre affectif et émotionnel ?

Des éducations différentes hommes/femmes

Ce qu'on retient de plus courant, lors des cas de femmes s'investissant rapidement et intensément, c'est cette différence d'implication sentimentale qui se voit par les actes et la parole. La femme, souvent éduquée selon le schéma classique, où la petite fille apprend à apporter soin et dévotion à son entourage, à anticiper les problèmes et besoins. Quand l'homme lui subit la pression de l'excellence dans le silence et l'absence de communication sur ses émotions, celles-ci étant mal connotées parfois même comme une faiblesse qui ne doit pas être devinée. Dès lors, les femmes, davantage dans la communication vont plus facilement cibler leurs ressentis par la parole, quand les hommes vont davantage ressentir sans analyser. Le résultat lors d'un début de relation par exemple, se voit dans le comportement de la femme qui fait tout bien, anticipe les besoins, demande à l'autre de s'ouvrir sur ce qu'il ressent, d'être clair sur ses intentions en même temps qu'elle comble de soins son bien aimé. L'homme quant à lui, arrive dans une relation par le désir et met beaucoup plus de temps à définir ce qu'il ressent réellement, et ne se pose que plus tardivement les questions de son attachement et de ce qu'il serait prêt à faire pour l'autre. La communication devient compliquée entre une femme qui a besoin d'entendre et de dire les choses, quand l'homme lui vit celles-ci sans avoir le réflexe de l'intellectualiser. La femme se sent doublement frustrée, par l'attention à outrance et les actes qu'elle effectue en ce sens qui n'obtiennent pas de réciprocité ou de gratitude. L'homme lui peut se sentir étouffé et ressentir une pression sentimentale et l'obligation d'être reconnaissant envers toutes les intentions et déclarations qu'il n'a pas demandées.

Un problème de confiance en soi qui mène aux problèmes au sein du couple : le déséquilibre

Beaucoup d'individus se sentant vides personnellement vont se sentir enfin complet en rencontrant l'autre, qui incarne la nouveauté et souvent faisant preuve de qualités qu'ils n'ont pas. Cet être nous complète, mais ce n'est que de courte durée. Aimer c'est donner sans chercher à recevoir, quand on cherche une contrepartie ce n'est plus de l'amour mais un besoin d'être rassuré ou complété. Certaines personnes le vivent très bien, tout dépend du couple, mais quand l'autre se sent emprisonné et se sent être la raison de vivre du conjoint, ça peut vite tourner à la catastrophe pour les deux. Tristesse, frustration, incompréhension et dommages émotionnels et psychologiques peuvent s'en suivre. Il faut donc être capable de cibler le problème dans le couple, est-ce l'entente des deux ou un malaise/ mal-être profond non résolu. Si vos relations se suivent et se ressemblent dans ce sens, il est bon de consulter ou de se remettre seul complètement en question et trouver ce quelque chose qui nous manque pour être équilibré dans le couple. Ça peut être un travail, apprendre à s'aimer, apprendre à ne plus avoir peur des autres etc. L'autre ne doit pas être la personnification de vos problèmes car il ne résoudra rien, pire, vous vous rendez malheureux et votre partenaire aussi.

Le couple et l'amour sont des manques perpétuels

Enfin, gardez à l'esprit que le couple n'est jamais cette petite chose qui vous rendra comblé et complet. Tous les êtres sont incomplets, l'autre vous accompagne tout au long de votre vie, il n'est pas là pour pallier à vos problèmes ou vos défauts. Vous aurez beau faire tout bien, si vous avez peur d'être abandonné, si vous ne réglez pas vos problèmes personnels, vous ne pourrez vivre de relation épanouissante. En plus, vous ne tirerez que du bénéfice à vous chercher et vous trouver ! Se sentir bien dans sa tête et dans son corps, savoir pourquoi on réagit à telle ou telle chose, se connaître font partie des choses qui vont rendront plus fort ou plus forte et qui apporteront une touche de personnalité et de peps dans toute relation !

Anais

04/02/2017

Etes vous pro ou anti Saint Valentin ? un peu d'humour


La saint-valentin, jour préféré des amoureux et délaissé voir déprimant des célibataires !
Un jour haut en couleurs d'autant que des petits rigolos semblent programmer des matchs de foot importants pile poil à cette fameuse date, comme pour tester le couple et sa complicité, sa tolérance ou sa faculté à faire des concessions ! De nombreux humoristes reprennent ce jour merveilleux ou fatidique selon les points de vue ! Fête commerciale ou célébration de l'amour ? Chacun conserve son point de vue, ou en change selon son statut amoureux ! Toujours est-il que le 14 février amène avec lui des conflits, des rires et des émotions ! Faisons le tour de quelques citations et dessins humoristiques qui valent le coup d’œil !

LES PRO SAINT-VALENTIN
C'est ceux qui ne voient que la célébration de l'union de deux êtres ! Qu'ils viennent de se rencontrer ou qu'ils vivent ensemble depuis de nombreuses années, la pression reste la même pour faire plaisir à l'autre et s'offrir attention et moments privilégiés ! C'est le jour J où tout est permis pour surprendre l'autre et lui déclarer sa flamme, en lui montrant qu'on oublie aucun détail sur ses goûts, sur son envie de le sublimer et de sublimer leurs sentiments respectifs !

Les pro saint-valentin répondent à leurs ennemis, les anti-saint-valentin qu'ils sont jaloux et s'en suit une bataille de l'amour et de la manière dont on doit le démontrer ou non en cet événement singulier ! Les humoristes non plus n'ont pas chômé pour illustrer cette petite gué-guerre bien drôle !  
Les anti-saint-valentin eux, s'amusent à mettre en valeur les déboires amoureux, et l'aspect commercial de cette fête !

Il est vrai que cette fête est une aubaine pour les commerces, notamment les restaurants, les cinémas, les sites et les boutiques de lingerie sexy ou spécialisés, les sex-shops, les magasins de bijoux, les boutiques de cosmétiques et de parfum ! Et n’oublions pas, les chaussures ! Coiffeurs, esthéticiennes et autres professions de la beauté ne sont pas en reste ! Alors oui, dans un sens, ne pas fêter la saint-valentin, c'est faire des économies, mais quand on aime, on s'en fiche !

Et n'oublions pas, mieux vaut trop d'amour que pas assez !


25/01/2017

COUPLE : Nous nous disputons souvent, allons-nous nous quitter ?


Nos Disney favoris parlent de princesses et de princes charmants aux parcours semés d'embuches, jusqu'à ce qu'ils parviennent à se retrouver pour mener une vie paisible et tranquille, pleine d'amour et de passion jusqu'à ce que la mort les sépare.

Pourtant, force est de constater que la vie amoureuse n'est pas un long fleuve tranquille, mais un chemin parcouru à deux, pour certains plus serein que pour d'autres !

Disputes à répétition, sujets tabous, violence dans les paroles et le ton, parfois les disputes semblent ne plus en finir et le désarrois prend la place des moments heureux et de la passion ce qui nous amène  à nous poser des questions quant à la longévité de l'union.

Les disputes sont-elles à éviter et comment les éviter pour plus d'harmonie dans le couple ? .


SE DISPUTER : Un couple doit-il se disputer et dans quelle mesure ?


Beaucoup de témoignages rapportent que les anciennes générations connaissaient beaucoup de disputes alors que les rôles étaient relativement segmentés : la femme s'occupait des enfants, de la maison, de l'organisation globale du foyer pendant que l'homme devait travailler pour subvenir aux besoins de sa famille.

Les disputes concernaient majoritairement l'argent, si la famille en manquait, ou la manière dont l'homme ou la femme en disposait : trop d'achats de coquetterie pour madame, trop de dépenses dans les boissons alcoolisées, les sorties avec ses collègues et amis et les cigarettes pour monsieur, ou suspicion d'adultère également.

Les disputes étaient vives, régulières, mais la conception de la famille maintenait une solidité de couple et un noyau familial qui devait résister à tout. Rares sont ceux qui pensaient au divorce, chacun ayant construit sa vie par rapport à la fonction qu'il occupait dans la famille ainsi construite. L'image était également très importante, on ne divorçait pas.

Aujourd'hui le couple a quasiment complètement perdu cette dimension de construction d'une famille avec des rôles bien définis.

L'individu est mis en avant et son épanouissement personnel avec. C'est d'abord l'union de deux êtres pour un couple, dont l'amour est le socle, puis vient le désir de concrétiser cet amour avec un enfant, l'achat d'une maison etc, mais la femme travaille et l'homme aide à la gestion du foyer. Les disputes viennent davantage de passions, de troubles personnels, de manque de communication, de manque d'initiatives, d'égoïsme etc, donc davantage de questionnements personnels liés à l'importance que l'individu a pris dans notre société.

Les disputes sont généralement plus profondes, le couple devient moins important que l'épanouissement individuel ou la construction de la famille et on voit davantage de familles recomposées, de divorces, de célibataires, etc.

IL est normal de se disputer. C'est l'affirmation de soi et le désir de faire comprendre son malaise ou  un problème au sein de l'organisation du couple. Ce qui l'est moins, c'est que ce soit à répétition et que les altercations durent sur des jours avec des phases de violence ou de tristesse profonde. Il y a alors un réel manque de communication, et si vous sentez que le sujet ou les sujets sont difficilement abordables ou que vous tournez en rond, il ne faut absolument pas hésiter à faire appel à un professionnel spécialisé dans les couples car une séance seulement peut faire des miracles en débloquant la communication en ciblant le point de blocage.

EVITER LES DISPUTES : possible


Si le professionnel du couple ne vous emballe pas ou vous paraît trop, il existe des astuces que vous pouvez essayer dès maintenant afin de faciliter la communication dans le couple ou ne plus reproduire certaines situations conflictuelles régulièrement.

Analysez vos disputes qui se répètent :

quels sujets reviennent systématiquement, demandez-lui pourquoi, quelle est la base de ce ressenti ou de cette peur ou de cette colère. Reperez les lieux propices au conflit ou les personnes présentes lors de ces conflits.
Le contexte également : problèmes personnels, professionnels, décès dans la famille ou amis, perte de confiance en soi, accident ou peur, trahison etc.
Essayez de vous mettre à la place de la personne. SI vous ne comprenez pas ses réactions,
demandez-vous si à sa place, avec ce qu'il a vu, entendu, sait, vous n'auriez pas pu avoir la même réaction. Si non, tentez d'expliquer pourquoi.

Enfin, rappellez-vous pourquoi vous vous êtes mis ensemble, quelles qualités, quels défauts, quels évènements vous avez traversés, bons et mauvais. Qu'est-ce qui a changé, comment faire pour retrouver ces choses positives qui vous ont toujours maintenus ensemble et qui vous donnaient la fierté et la sérrenité d'être ensemble.

N'oubliez pas que nous sommes tous des êtres humains et que nous avons droit à l'erreur, le plus important étant d'être conscient de celles que l'on fait et de faire en sorte de ne pas les reproduire, ce qui est une des plus belles preuves d'amour.

Anais pour Secretdedame.net

01/11/2016

Mode : Jolie, Glamour, coquine, quelque soit votre taille: Sexy ? oui. Vulgaire ? non

Mode : Jolie, Glamour, coquine, quelque soit votre taille: Sexy ? oui. Vulgaire ? non: CAIAIMAGE/CHRIS RYAN VIA GETTY IMAGES "Inutile d'en faire de trop, Pour une apparence sexy et non vulgaire tout repose...

Sexy ? oui. Vulgaire ? non

CAIAIMAGE/CHRIS RYAN VIA GETTY IMAGES
"Inutile d'en faire de trop, Pour une apparence sexy et non vulgaire tout repose sur l'équilibre de vos vêtements,  sous vetements et accessoires, le tout devant être harmonieux, juste avec une pointe de sexy sans rajouter de superflu! Voici mes 5 astuces simples pour vous sentir sexy jusqu'au bout des ongles avec élégance.
1) Jouez sur les contrastes de style
Nous avons toutes des atouts quelle que soit notre silhouette. Qu'il s'agisse de jambes longilignes, d'une belle poitrine, d'un port de tête digne d'une reine ou encore de fesses bien rebondies. Cependant, pour ne pas tomber dans les clichés de la tenue qui en fait trop, il faut doser! Ainsi, si vous choisissez de porter du court, misez sur un col rond ou col style bateau pour le haut. Au contraire, si vous portez un jean ou un pantalon, vous pouvez oser un grand décolleté.
Ne montrez jamais le haut et le bas dans la même tenue. C'est une astuce très simple qu'on nous répète depuis la nuit des temps, pour une raison simple: c'est tout simplement vrai! En respectant cette règle, vous aurez une tenue avec une pointe de sexy, juste un soupçon de ce qu'il faut car, ne sommes-nous pas d'accord, la tenue sexy reste de la suggestion et non pas de l'exposition!
2) Évitez les clichés pour ne pas en devenir un
En matière de style, rien de plus décevant que les clichés. Essayez de contraster au maximum votre tenue si vous sentez que vous tombez dans un cliché de style. Je m'explique: vous trouvez que cette petite robe noire est sublime mais trop courte et trop moulante? Au lieu de la porter avec vos talons aiguille de 12 cm, osez la porter de manière plus décontractée avec une paire de sneakers et la chemise de votre homme nouée à la taille.
Bien sûr, se sentir sexy et bien dans sa tenue n'a pas d'équivalent. Essayez au maximum de contrebalancer les styles pour ne pas faire cliché. Après tout, vous êtes unique, et votre style se doit de l'être aussi. Prenons l'une des pièces les plus sexy du vestiaire féminin: le body. Beaucoup d'entres nous l'achètent par coup de cœur mais ne savent pas le porter car il peut faire très osé.
Bien porter le body est cependant chose facile ! Il suffit de l'expulser de son registre "lingerie" et de le porter avec des vêtements très habillés aux matières structurantes comme une jupe droite longueur genoux ou un pantalon en laine style smoking. Une autre façon de le sortir de son registre serait de l'allier à un vestiaire sportswear comme une veste ample teddy par exemple.
3) Prenez garde aux matières et aux couleurs
Lors de l'achat des basiques de votre garde-robe ou de pièces un peu plus fantaisie, faites attention aux matières et couleurs. Certaines matières que l'on trouve en grande distribution peuvent faire cheap, tomber mal et être dotées de couleurs douteuses.
Je répète souvent qu'il n'y a pas pire en style que du mauvais noir. Une pièce noire mal coupée qui déteint au lavage et qui se porte associée à d'autres pièces noires et des accessoires noirs, c'est très commun et pas du tout stylé (et encore moins sexy).
J'en profite pour vous rappeler que l'étymologie même du terme "vulgaire" est associée à a notion du "commun". Et oui mesdames, si vous pensez que vous habiller en "total look black" vous rendra sexy, vous êtes sur la mauvaise piste. Le secret des teintes éclatantes et des styles pointus, c'est la couleur!
4) Faites mouche avec les bons accessoires
Les accessoires sont LA valeur ajoutée de votre style. Ils attireront le regard vers les points stratégiques de votre silhouette, vous élanceront tout en vous donnant ce petit coté unique qui vous éloignera du style trop commun. Il faut donc bien savoir les placer sans en faire trop et se transformer en arbre de Noel.
Par exemple, dans la plupart des cas, on ne porte pas un collier avec des boucles d'oreilles, on essaye d'espacer les bijoux le plus possible en portant un collier et une bague ou un bracelet et des boucles d'oreilles.
Portez un joli plastron avec un t-shirt blanc pour le sophistiquer, portez des talons pour élancer votre silhouette, accompagnez votre tenue de soirée d'une pochette à sequins ou choisissez comme meilleur ami un beau sac en cuir un peu vieilli.
5) Dosez savamment le maquillage et la coiffure
La beauté doit faire partie intégrante de votre style. Comme la tenue, il convient donc de ne pas en faire trop. Cela ne veut pas dire de ne pas se maquiller/coiffer ou faire le strict minimum, non. Niveau maquillage, misez plutôt sur des produits qui illuminent le teint quel que soit votre âge. Je pense notamment à l'enlumineur ou la touche Eclat d'Yves Saint Laurent.
Prenez aussi l'habitude de placer un peu de fard à paupières blanc irisé au pinceau estompeur juste au coin de l'œil, en dessous de l'arcade sourcilière et au-dessus de la lèvre supérieure. Ne chargez pas votre maquillage avec des fards trop foncés et du rouge à lèvres. Si vous décidez de mettre en valeur vos lèvres, appliquez un beau rouge à lèvres en laissant les yeux simplement maquillés de mascara et d'un fard à paupières nacré (voir un fin trait d'eye-liner noir).
Si vous êtes fan du "smoky eye", laissez vos lèvres naturelles ou appliquez un baume légèrement teinté. Dans tous les cas, n'oubliez pas de combler vos sourcils. Exit le trait d'eye-liner à la place du sourcil ou les sourcils trop épilés qui peuvent faire vulgaires. Un sourcil un peu épais bien dessiné au pinceau biseauté accentuera votre regard et le rajeunira.
Laissez vos cheveux naturels en appliquant un peu d'huile Kérastase pour les discipliner ou jouez sur un accessoire cheveux comme une belle barrette ou un serre-tête de couleur. Évitez de porter plus d'un accessoire et oubliez les chignons trop compliqués pleins de laque et de pinces à chignon. Optez plutôt pour un chignon "négligé" tenu par un pic à chignon.
Voilà pour ma définition du style sexy. Certaines seront étonnées de ne pas y avoir trouvé le plein de talons aiguille vertigineux, de mini jupes et de décolleté en V profond... Encore une fois, la faute de goût serait d'en abuser alors que se focaliser sur l'une de ces pièces et la mettre en valeur est tellement plus intéressant, n'est-ce pas messieurs?"

Mode : Jolie, Glamour, coquine, quelque soit votre taille: Pouvez vous être sexy habillée pour la fête d'Hall...

Mode : Jolie, Glamour, coquine, quelque soit votre taille: Pouvez vous être sexy habillée pour la fête d'Hall...: La fête d'Halloween, par definition, c'est l'horreur. On s'affuble de deguisements monstrueux pour faire peur. Mais au fil ...